arbre décoratif

Harpe et amour

On a souvent des désirs très profonds qu’il est difficile de réprouver tant ils sont naturels. Depuis l’enfance, je rêvais d’apprendre à jouer de la harpe celtique. Mais nous vivions loin des villes et loin des régions où la harpe est l’instrument traditionnel. Il ne restait que le choix du conservatoire qui avait tendance à m’effrayer à l’époque. A la place j’ai donc été inscrite à des cours de piano, j’y ai appris les bases du solfège et des morceaux dont je ne saisissais pas encore toute la beauté. Au fil des années j’ai pu apprivoiser timidement cet instrument entre assiduité et coupures brutales. Puis ce fut le silence durant plus de dix ans.

harpe et amour - gersimi

Patience et liaisons

J’ai enterré mon envie musicale au fond de moi, en m’occupant à diverses autres activités, pourtant ces derniers temps la voilà qui a ressurgit, plus intense encore. J’ai donc enfin pris les devant et ai cherché la personne qui pourrait m’apprendre à jouer de cet instrument doux aux courbes magnifiques. J’ai enfin pu suivre les premiers cours de harpe, dans une ambiance très apaisante et remplie de belles sensations. Et puis, mes bases de musiques ont pris tout leur sens, elles sont un peu rouillées mais elles m’aident énormément à comprendre le fonctionnement de la harpe. Et j’éprouve à présente un fort sentiment de reconnaissance envers ma famille qui m’avait poussé à suivre ces leçons de piano.

La route sera longue avant de pouvoir jouer les mélodies qui me font le plus rêver. Mon feeling avec la harpe est sans pareil avec celui que j’éprouve en jouant du piano.  J’avais également essayé la guitare, mais le courant ne passait pas. Impossible pour moi d’être en harmonie avec cet instrument que je trouve pourtant très agréable à écouter. Je ressens beaucoup de choses en m’appliquant sur la harpe : les vibrations, la finesse dont on doit faire preuve et les variations d’intensité qui ajoutent de la substance aux mélodies. J’ai choisi avant tout de jouer de la harpe celtique car je suis plus inspirée par la musique folk, traditionnelle et les balades.

Une question de cœur

Mon adorable boule de poil ne nous fausse pas compagnie lorsque nous essuyons  mes fausses notes et curieusement cela me fait plaisir de partager ce moment avec elle. Avec patience et amour, je suis apaisée et je suis profondément heureuse de pouvoir enfin faire sonner les cordes d’une harpe qui me faisait tant rêver.

Je pense que nous avons tous un feeling différent vis à vis de la musique. Beaucoup de monde pense qu’il est difficile d’apprendre à jouer d’un instrument. Je pense que si on se sent proche de l’instrument choisi, les choses sont vraiment facilités. Petit à petit ce dernier devient un prolongement de nous même et je pense que c’est également gratifiant de voir à quel point on peut progresser vite grâce au cœur et à la régularité.

J’écoute très régulièrement l’album “Naked Harp” d’Omnia. Cet album regroupe de nombreuses mélodies à la harpe toutes plus agréables les unes que les autres. De plus la jaquette a été réalisée par l’artiste Victoria Frances dont j’adore le travail. Si vous aimez les instants relax et le son de la harpe, je ne peux que vous encouragez à y prêter une oreille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *