arbre décoratif

Au cœur des Evettes

Parmi les endroits les plus majestueux de nos montagnes, les Evettes se placent facilement dans mon top 5. Sa beauté, bien que très populaire, ne me laisse jamais indifférente et je suis prête à croiser pas mal de randonneurs juste pour le plaisir de marcher dans cet espace. Situé au-dessus du village de l’Ecot, le refuge des Evettes accueille chaque année des centaines de visiteurs. Vivant non loin de là, j’ai la chance de pouvoir m’y rendre à volonté.

Une aventure aux multiples visages

Pour atteindre le cirque il existe deux itinéraires très différents, l’un vous fera traverser les gorges escarpées vous donnant vue sur une incroyable cascade tandis que l’autre vous offrira une vue imprenable sur la vallée. J’apprécie généralement faire la boucle afin de profiter un maximum du paysage. Après un peu d’efforts s’ouvre enfin un spectacle à couper le souffle. Entre marmottes et bouquetins, le regard plonge jusqu’au glacier. En contrebas, un lac de montagne d’un bleu limpide alimenté par divers cours d’eau. C’est un espace qui semble détaché de celui d’où nous venons. Le temps s’arrête un moment, et même si les glaciers ont bien reculé, ils nous rappellent à quel point nous sommes jeunes. Le respect envahit mon cœur et mon esprit dès que je traverse ces étendues immenses.

Evettes photo jessica menichelli

Un voyage à travers les temps anciens

Un pont romain nous permet d’accéder à la deuxième partie de la promenade. Le chemin se veut un peu plus rocailleux et plus direct, il nous permet d’atteindre le lac glacière, véritable trésor de ces lieux. Il est d’une majesté à couper le souffle, et je pourrais rester des heures à l’observer. Fouler ces terres ancestrales me donne un sentiment d’humilité très fort. Je me sens à la fois petite et reconnaissante, oubliant à cet instant le reste du monde.

 

Lorsque je me rends aux Evettes j’aime m’essayer au Stone Balancing, cet art de placer des rochers dans un équilibre parfait. Je ne parle pas de la multitude de cairns que nous croisons en chemin. J’ai encore beaucoup de progrès à faire avant de pouvoir vous montrer une réalisation digne de ce nom. C’est un long jeu de patience et de concentration. Chaque sensation compte pour trouver les points de friction qui permettront aux rochers d’entrer en harmonie. Si vous avez l’occasion de vous promener aux Evettes j’espère que vous aurez le même plaisir que moi à vous perdre dans cette nature enivrante.

la glacière photo jessica menichelli

2 Petits mots sur “Au cœur des Evettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *