Blog post

Les 10 bonnes choses qui se sont produites cette décennie

janvier 3, 2020

Je commence l’année avec un billet pas du tout original mais qui me faisait envie pour enfin clôturer un chapitre de mon existence. Tout d’abord je tiens à vous souhaiter une très belle année et que 2020 vous apporte la santé et l’inspiration. Ce petit bilan annuel nous permet d’entrevoir de nouveaux objectifs et d’accepter aussi nos petits échecs.

crepuscule

1. Mes premiers voyages

J’ai eu la chance de voyager au coeur de l’Europe dès le début de cette décennie. Je suis tombée en amour avec les pays nordiques et toutes les mythologies du continent. J’ai aussi pu expérimenter la nature telle que je l’aime, sauvage et imprévisible. Pour moi, c’est une véritable chance de pouvoir découvrir ces endroits magnifiques mais fragiles.


2. Mon lien avec Eddie, ma regrettée chatoune

Jamais je n’ai eu de lien aussi fort avec un animal qu’avec cette petite chatte noire au nez rose. Caractérielle, intelligente et pleine d’énergie, nous avons formé un duo d’enfer. Je suis vraiment reconnaissante d’avoir pu vivre cette amitié avec elle. Bien qu’elle me manque énormément, je chéris les instants que nous avons partagé toutes les deux. Je n’oublierais jamais tout ce qu’elle m’a apporté.

3. La peinture

Si l’art a toujours fait partie de ma vie, la peinture a fait sa véritable entrée au cours de cette décennie. Lassée de dessiner uniquement avec les techniques numériques, j’ai perdu l’envie de créer pendant quelques années. Puis, sur un coup de tête, j’ai acheté des pinceaux et ma première palette d’aquarelle. J’ai encore beaucoup à apprendre mais depuis, je m’éclate. J’aime les couleurs transparentes et fluides, jouer avec l’eau et apporter des vibrations dans mes peintures. J’aspire d’ailleurs à apprendre de nouvelles techniques pour donner toujours plus de vie sur mes feuilles de papier.

4. La première fois que j’ai vu Faun en concert

Faun est sans doute l’un de mes groupes de musique favoris. Et j’ai eu la chance de les voir lors du festival Ragnard rock sur une scène en plein air, lors d’une nuit très agréable. L’ambiance était là, tout le monde s’amusait et le spectacle était magique. Je me languis de les revoir. A l’époque il n’était pas courant de les voir en France.

5. J’ai trouvé une stabilité professionnelle

Au vu des difficultés que j’ai eu à trouver un métier qui me convient, je me suis plongée dans le monde du travail avec très peu de formation. Je n’ai découvert ce que j’aurais aimé faire qu’à 28 ans et il était déjà trop tard (Herboriste ! Mais il faut faire des études en pharmacie, c’est long et je n’ai pas eu le courage). Je suis donc plutôt satisfaite d’avoir réussit à me stabiliser pour quelques temps au travail, ce qui me permet de préparer l’avenir sans trop d’anxiété. Car j’aimerais m’établir en tant qu’illustratrice professionnelle au cours de la décennie qui commence.


6. J’ai eu de belles expériences auprès des animaux

Entre le stage de fauconnerie, les observations comportementales, le comptage et le soutien à des associations, je suis heureuse de m’être plus investie auprès des autres êtres vivants. J’apprécie tout particulièrement en apprendre plus sur eux et montrer à quel point ils sont incroyables.


7. Sur la fin de la décennie j’ai enfin débuté la harpe

Je suis une élève tardive mais il n’est jamais trop tard pour apprendre. Cet instrument m’a toujours fait rêvé et je ne trouvais personne pour commencer mon apprentissage. Mais ces dernières années des plateformes en ligne ont vu le jour et honnêtement ça dépanne !

D’ailleurs si vous voulez tenter le coup, je vous invite à découvrir les cours d’Eve qui sont très pédagogiques et abordables !

https://letsplayleverharp.teachable.com/?affcode=352333_rfdopkks

8. J’ai trouvé mon nid et j’ai pu commencer à jardiner

Je commence enfin à élaborer mon jardin aromatique avec lequel j’aimerai créer mes propres infusions et stocker des plantes séchées. Ce n’est que le tout début de cette histoire ! J’ai passé de longues heures à étudier les plantes lors de mon temps libre jusqu’à aujourd’hui.

9. J’ai régulièrement été sollicitée pour du graphisme et des illustrations

Cela m’a encouragé à préparer un projet d’illustration professionnelle. J’ai encore plusieurs choses à préparer mais je sais que ce sera pour cette année. Je tiens à faire les choses bien car je suis terrifiée à l’idée de manquer une marche. Mais viendra le jour où il faudra se jeter à l’eau.

10. J’ai été en bonne santé

C’est sans doute la chose la plus importante puisque sans la santé rien n’aurait été possible. Je m’estime chanceuse d’avoir été en parfaite santé toute cette décennie, malgré quelques petits problèmes d’estomac, rien de grave à l’horizon. J’espère pouvoir continuer sans d’ombres au tableau dans les années à venir.

Voici qui clôture ce petit tour d’horizon. Malgré des tempêtes, des choses superbes ce sont produites. Et j’éprouve tout de même un peu de fierté car je n’ai pas obtenu tout cela sans rien faire pour les déclencher. Je continuerais à ne rien lâcher, si ce n’est mon esprit dans les méandres de l’imaginaire.

By sifhel

Pensée précédente Pensée suivante

7 comments

  • Nono

    3 janvier 2020 at 17 h 11 min

    Belle et heureuse année à toi ! Bravo pour tous ces accomplissements et je te souhaites que tes projets se réalisent pour 2020 ! 😊

    1. sifhel

      6 janvier 2020 at 14 h 43 min

      Merci beaucoup. Je te souhaite aussi le bonheur et la réussite pour cette année 🙂

  • Enirtourenef

    4 janvier 2020 at 10 h 06 min

    Oh tu as fait un stage en fauconnerie ? J’adorerais ! Peux-tu m’en dire plus sur comment ça se passe ? J’avais lu qu’il fallait avoir un permis de chasse pour être fauconnier, ce qui m’avait refroidie…

    En tout cas, ces 10 années ont été très enrichissantes, c’est génial ! 🙂

    1. sifhel

      6 janvier 2020 at 14 h 48 min

      Hello

      J’ai fais un stage avec le parc des aigles du Léman, ils en proposent plusieurs fois par an. Les stages se déroulent les week end en général. Il faut leur demander à être inscrite sur leur liste d’attente si toutes les places sont prises. Les stages ne demandent pas d’avoir un permis de stage. Malheureusement pour être fauconnier en dehors des parcs il est obligatoire d’avoir ce permis (ce que je déplore, mais ces oiseaux sont encore considérés comme des instruments de chasse). Pour en savoir plus sur le déroulement du stage, j’ai un poil plus détaillé ici : https://www.gersimi.net/2018/11/06/un-week-end-avec-les-rapaces/ il y a également le lien vers le site des aigles du Léman dessus :).

      Je te souhaite une bonne année 2020 pleine de nouvelles aventures

      1. Enirtourenef

        6 janvier 2020 at 17 h 06 min

        Salut !
        Merci beaucoup pour ces infos !

  • Audrey

    23 janvier 2020 at 16 h 14 min

    Une bonne année à toi !!
    Je comprends tellement le lien avec un animal peut être très fort ! C’est beau de vivre ce genre d’amitié et cela ne s’oublie jamais !
    Contente de pouvoir mieux suivre tes articles de blogs grâce à Blogs Campus !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    1. sifhel

      23 janvier 2020 at 17 h 12 min

      En effet c’est le genre de lien qui reste… Mais elle me manque vraiment beaucoup.
      Oui je suis ravie du Blogs Campus, ça manquait vraiment depuis la fin de HC.

      Meilleurs vœux pour cette nouvelle année et de jolis articles :).

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *